Les Sportifs de Haut Niveau

Les sportifs de haut niveau ou « SHN » pratiquent une activité physique et sportive en compétition. Les SHN participent aux Jeux Olympiques, Paralympiques, championnats mondiaux, championnats d’Europe ou encore des championnats de France. Les sportifs de haut niveau représentents l’excellence sportive.

Les listes ministérielles des sportifs de haut niveau

Pour être reconnu sportif de haut niveau, l’athlète doit être inscrit sur liste ministérielle. Ces listes sont agencées par le ministère des Sports.

Il existe 4 catégories de sportifs de haut niveau et 2 listes complémentaires :

  • « Elite »
  • « Sénior »
  • « Reconversion »
  • « Relève »/« Jeunes »

Les sportifs présents sur les listes ne sont pas considérés par le Ministère comme sportif de haut niveau.

Les catégories ne correspondent pas nécessairement à des classes d’âges déterminées ni à des collectifs d’appellation.

Vous pouvez retrouver le détail de ces listes sur le site du ministère.

Ween Hub

Quelles sont les conditions générales pour devenir un Sportif de Haut niveau ?

  • Il est impératif de pratiquer un sport reconnu de haut niveau.
  • Il faut être à minimum âgé de 12 ans.
  • Il faut être licencié auprès d’une fédération délégataire.

Les critères de sélection appliqués à l’intégration des catégories peuvent varier selon la discipline sportive pratiquée.

Les fédérations délégataires misent en œuvre par délégation de l’Etat, un service public. Ils sont tenus de l’organisation des compétitions sportives dans leur discipline. A savoir, il existe une seule fédération délégataire par discipline sportive.

Sportif Haut Niveau

 

Quelle est la procédure pour devenir Sportif de Haut Niveau ?

Pour obtenir cette qualification, les noms des athlètes sont proposés par les Directeurs Techniques Nationaux de chaque fédération sportive. Ces dossiers de candidatures sont ensuite examinés par le ministère des Sports, de la Jeunesse et de l’Education. Après consultation et après avoir été validés, les athlètes inscrits sur listes ministérielles sont désormais reconnu comme « Sportif de Haut Niveau ». 

Des quotas sont fixés par la Commission Nationale du Sport de Haut Niveau. Les ministères ne peuvent dépasser ces attributions.

Les bienfaits du double projet quand on est sportif de professionnel

En parallèle de leur pratique de haut niveau, les athlètes doivent mettre en place un double projet. C’est obligatoire pour les sportifs de la liste « Reconversion », puisqu’ils ne peuvent être acceptés dans cette catégorie sans avoir de projet d’insertion professionnelle.

De plus, il a été démontré qu’en mettant en place ce dispositif les résultats sportifs en étaient que meilleurs. Cela s’explique par la prise de recul possible et la diminution du stress face à une plausible défaite en compétition sportive.

Certains réussissent parfaitement ce double projet. Ce fut le cas de Sarah Ourahmoune, qui en parallèle de la boxe, a suivi des études supérieures à Science Po Paris. 

Les étudiants athlètes font le choix de leurs études supérieures. En effet, plusieurs écoles sont enclines à adapter leurs plannings/leurs horaires en fonction de leurs entraînements et de leur compétition. C’est notamment le cas de certaines écoles de management, de l’INSA, de la Sorbonne, du cursus universitaire, de certaines licences STAPS, … Qui permettent aux sportifs en option Sport d’avoir accès à des rattrapages, à des aménagements de trimestre, à des tutorats

Ces agencements permettent aux athlètes de concilier leurs parcours sportif et professionnel. Cela leur prémuni d’un niveau universitaire et donc un avenir professionnel, après-carrière, plus ou moins défini.

L’insertion professionnelle et le sport de haut niveau

Le double projet est défini comme la « recherche de l’excellence sportive et de la réussite scolaire, universitaire et professionnelle du sportif ». Il devient aujourd’hui une obligation pour les sportifs aux nombreuses médailles.

Ce dispositif a été mis en place afin que les jeunes sportifs anticipent leur après-carrière. En effet, les champions et championnes de France ne sont pas préservés de potentielles blessures. Leur pratique sportive est intensive, entraînant fatigue et fragilité physique.

C’est pourquoi, les sportifs faisant leurs entraînements à l’INSEP (référent du sport de haut niveau en France) disposent d’un accompagnement. Ce dernier, leur permet de concilier sport et études, leur apporte un équilibre entre vie sportive, personnelle et professionnelle.

Comment assurer l’accomplissement et l’épanouissement des athlètes de haut niveau ?

Ween Hub accueille tous les athlètes. Les joueurs de handball, de volley, de natation… Faisant partis de groupes de haut niveau.

Les collaborateurs de Ween Hub ont la forte croyance, qu’en faisant prendre conscience de leur valeur, les athlètes pourront s’accomplir et s’épanouir pleinement dans leur seconde trajectoire professionnelle. 

C’est pourquoi en premier lieu, nous cherchons à identifier et à prendre en compte les compétences, les qualités, les valeurs, en somme les « soft skills » et « hard skills » développées par le sportif lors de sa pratique sportive. Cette première étape consiste à établir un pré-diagnostic. Ween Hub, par la suite, met en lien ces athlètes avec ses partenaires experts. Ces partenaires permettent de répondre aux besoins spécifiques des athlètes. Ils sont notamment destinés à les accompagner tout au long de leur reconversion professionnelle.

De cette façon, nous garantissons l’accomplissent et l’épanouissement des sportifs dans leur nouvelle profession.

Vous souhaitez être accompagné professionnellement durant votre parcours ?

Adhérez et rejoignez notre communauté.

ADHÉRER